Choquequirau, le 12 juillet 2006

Dernier trek en Amérique du Sud


Choquequirau ou « l’autre Machu Picchu », cité qui a probablement servi de refuge aux derniers chefs incas. Etagé à flanc de montagne, au-dessus des gorges abruptes du fleuve Apurimac, le site n’est accessible qu’après deux jours de marche. On comprend mieux pourquoi les Conquistadores espagnols ne l’ont jamais trouvé. Le trek et le site en quelques chiffres clés :

65 : Nombre de kilomètres parcourus
3 : Nombre de jours de marche (contre 4 jours pour la normal...)
3000 m : Dénivelé parcouru en ascension, plus encore 3000 m en descente
8 : Nombre d’heures de marche en moyenne par jour (sans compter les pauses...)
32º C : Température maximale durant la journée
7 : Nombre de litres d’eau bus par jour
22 kg : Poids du sac à dos de Guillaume
6 kg : Poids du sac à dos de Charlotte
10 : Le nombre de fois oú Chacha s’est dit "oh putain, encore tout ça à grimper..."
15 : Le nombre de fois oú Guigui s’est dit "Et merde, encore tout ça à descendre..."
6 : Nombre de sachets de nouilles chinoises déshydratées consommées
500 g : Poids de saucisson consommé
60 : Nombre de piqûres d’insectes chacun (malgré le spray anti-moustiques !)
5 : Nombre de touristes croisés sur le site !
1834 : Découverte du site par l’explorateur français le comte Eugène de Sartiges
70 : Pourcentage estimé du site qui reste encore à dégager
54 : Niveaux de terrasses (une terrasse fait environ 3 m de haut)
Bilan : Les Incas étaient vraiment une bande de cintrés... !




Tous droits réservés - Charlotte Michelotti & Guillaume Grandin copyright © 2006-2007
Conception et hébergement :